MFR de Comores

5 MFR

Aujourd’hui quatre Maisons Familiales Rurales existent aux Comores :

  • Koua

  • N’kourani-sima (Grande Comores),

  • Ndrondroni (Mohéli)

  • Mramani (Anjouan)


Une 5ème maison familiale rurale est en création.

Elles sont accompagnées par une Fédération nationale basée à Moroni.

 

Les formations


Les 4 MFR accueillent des jeunes garçons et filles de 13 à 25 ans en formation professionnelle par alternance dans des métiers liés à la demande du territoire (agriculture et élevage reste le socle commun, mais des formations sont également proposées en maçonnerie, broderie, couture, cuisine, pâtisserie).

En 2016-2017, elles ont formé 106 jeunes, dont plus de la moitié de jeunes filles

Des actions concrètes en photos :

actions_concretes_comores

 

Un mouvement MFR récent


L’action de coopération entre la Fédération des MFR de Vaucluse et les MFR comoriennes a commencé en octobre 2009.  Un Comité de pilotage franco-comorien est créé en décembre 2010 avec l’appui du Chargé de mission Océan indien et l’association des Maires, le Ministère de la production, la représentation de la diaspora et le syndicalisme agricole. Pendant trois ans un animateur va réaliser les diagnostics de territoire permettant la mise en place de quatre associations MFR.

Chaque MFR recrute une vingtaine de jeunes et expérimente la formation professionnelle thématique en utilisant les locaux des écoles communautaires. Un bilan est réalisé avec la fédération du Vaucluse. Il fait apparaître la nécessité de répondre rapidement aux attentes des familles concernant les jeunes de 15 à 25 ans déscolarisés en s’appuyant sur ce qu’ils vivent pour permettre leur insertion professionnelle. Depuis 2013, une formation professionnelle de deux années se met alors en place.

Après une phase transitoire, les 4 associations MFR ont toutes vues le jour officiellement entre janvier et avril 2012 dans les villages de Koua-Mitsamiouli et Nkourani-Sima pour la grande Comores, Ndrondroni pour Mohéli et Mramani pour Anjouan.

Les équipes (directeurs, moniteurs.trices, délégué pédagogique, administrateurs) ont bénéficié de formations et d'échanges avec les autres MFR (notamment dans la sous région Océan Indien).

 
Les Perspectives et besoins


  • Rénover les bâtiments : ils sont en effet très vétustes et dépourvus des facilités minimales pour la vie scolaire (pas de latrines, mobilier de fortune sauf à la MFR de Koua)

  • Développer une offre de formation dans de nouveaux métiers

  • Mettre en place une activité rurale génératrice de revenus. des projets sont en cours d'étude : briqueterie de combustibles alternatifs à Moheli, exploitation agricole à Mdjoiezi

  • Expérimenter des formations longues avec une orientation professionnelle avec l'objectif d'aboutir à une reconnaissance de diplômes.


Pour en savoir plus, reportages tournés à l'occasion de l'Assemblée Générale des MFR des Comores en février 2015, en présence de Pierre MILLET, directeur de la fédération des MFR du Vaucluse :





 

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!