Réouverture de la MFR de Manga

Réhabilitation des locaux et achat de matériel

Caractéristiques générales de l'Union et des MFR dans le pays


300 jeunes et adultes sont formés chaque année au sein des MFR togolaises, dont 30% de jeunes filles et femmes.

Créée en 2012 et basée à Sokodé, une Union des MFR du Togo fédère les MFR et propose un accompagnement de leur projet au niveau local, mais également national (lien aux autorités publiques, partenaires,...)

Actuellement 4 MFR et 1 MFR en cours de réouverture

 

sans-titre3

 

montage-togo

 

LE PROJET


Il s'agit d'ouvrir une 5ème MFR au Togo : dans le district de Bassar où aucune n'existe aujourd'hui.

En réhabilitant d'anciens locaux, ce centre pourrait former  environ 150jeunes et adultes par an en aviculture et maraichage raisonné.

 
POURQUOI ?

Le problème de l’emploi et de sous-emploi est crucial dans le pays touchant plus particulièrement les jeunes déscolarisés. On estime que 120 000 jeunes sortent de l’éducation classique chaque année et doivent normalement rentrer dans un système de formation professionnelle qui, d’ailleurs est peu formalisé.

79 % des ruraux sont non scolarisés contre 21 % en milieu urbain (selon la direction de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle).

L’agriculture togolaise, avec sa grande superficie de terre arable non encore exploitée (60% non exploitée chaque année) regorge d’énormes potentialités pour créer des emplois décents et la richesse pour le pays. Il faut noter que selon les estimations, 80.000 exploitations agricoles changent de main chaque année, au terme d’un processus d’évolution, sans formation professionnelle agricole de base autre que celle apportée par leurs parents.

La Préfecture de Bassar (Région de la Kara) avec une population de 117 717 habitants ne dispose pratiquement pas de contres de formation pouvant proposer des parcours de formation accessibles et innovants pour préparer les jeunes déscolarisés à leur insertion, et notamment dans le domaine agricole. La mise en place d’un centre de formation devient primordiale pour faciliter l’insertion aux jeunes et adultes.

Pourtant la Préfecture de Bassar possède de grands atouts dans le domaine agricoles : disponibilité de la terre agricole, possibilité de développer de filières émergentes telles que l’igname, l’aviculture, le riz, le soja, etc.,  existence de d’une frontière (Ghana).

 
COMMENT ?

LE PROJET DE MFR à MANGA

Compte tenu du manque d'opportunités dans cette région, l'équipe des MFR du Togo (Fédération nationale) a décidé d'ouvrir des formations dans une ancienne MFR, aujourd'hui en dormance (depuis les années 90), dans la localité de Manga.

Les autorités locales, associations, services techniques ainsi que les jeunes et les familles ont été consulté.e.s et associé.e.s en amont du montage du projet.

Les locaux de cette ancienne MFR existent toujours même s’ils sont vétustes, ils ont été utilisés par moments pour des formations ponctuelles, mais doivent être réhabilités pour pouvoir accueillir des jeunes en formation.



La MFFR de Manga dispose actuellement d’un Conseil d’administration de 15 membres, motivé.e.s pour réouvrir un centre de formation pérenne pour les jeunes.

LES FORMATIONS ENVISAGEES

Deux projets de formations ont donc été conçus pour la future MFR de Manga :

- des formations initiales de 1 à 2 ans dans les filières avicoles, apicoles et production d’igname et de céréales (objectif : 30 jeunes formé.e.s par an à partir de 2019)

- des formations continues de 1 mois à 6 mois selon les besoins, pour les jeunes et les adultes (objectif : 100 formés par an à partir de 2019).

Toutefois l’alphabétisation fonctionnelle va être associée à certains parcours.

En effet, au Togo,44 % des 15-45 ans sont analphabètes, dont 2/3 sont des femmes.

 
LE BUDGET:

La Fondation MFR Monde et les MFR de Drome Ardèche se sont déjà mobilisées pour soutenir les MFR du Togo et ce projet. Des appuis réguliers sont apportés à l'équipe (formations, échanges entre pairs, participation à des rencontres internationales).

Aujourd'hui, pour mener à bien le projet de la MFR de Manga, les besoins sont également matériels. L'ensemble des dépenses pour réhabiliter et équiper la MFR se monte à 9445 Euros.



 

Toute l'équipe de la Fédération des MFR du Togo est mobilisée pour ce projet !

Les formations pourront commencer dès Janvier 2019.

Grâce à votre mobilisation, petit à petit, nous permettrons à la MFR de Manga de réouvrir ses portes et aux jeunes de cette région d'accéder à l'éducation et à la formation professionnelle. Merci !

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!