MFR au Cambodge

3 MFR en activité et 1 en création.

Caractéristiques générales de l’Union et des MFR dans le pays


3 MFR en activité et 1 en création.

map_graphique_cambodge

Conseil d’Administration de l’Union : 13 membres dont 23 % représentants des Familles, 8 % de Permanents et 69 % de Professionnels (femmes : 46 %)

Conseil d’Administration MFR : 8 dont 38 % de représentants des Familles et 63 % de Professionnels

 

Les formations proposées


Offre de formation : techniques agricoles et gestion de l’exploitation, formation générale à mettre en place l’année prochaine

Coûts de formation :

  • Coût total par personne et par an : 400 $

  • Pourcentage de l’apport des familles : nourriture

  • Pourcentage de l’apport des pouvoirs publics : en cours de mobilisation


Projets de formations nouvelles : 2 nouvelles formations (la couture et la mécanique agricole) pour répondre aux besoins locaux.

 

L'insertion et le développement local


Accompagnement des projets d’insertion socioprofessionnelle : Avec la coopérative, la MFR travaille sur l’insertion des jeunes ruraux. Une discussion est en cours concernant un prêt avec un taux favorable pour les jeunes de la MFR.

Taux d’insertion : 66 %

 
L'ancrage institutionnel de l'Union et des MFR

Politiques publiques : Rencontre avec le ministère de l’Agriculture et le ministère de travail et de la formation professionnelle afin de faire connaître les MFR pour les faire reconnaître et obtenir le financement public.

Alliances de l’Union : Les chefs du village, la commune, la coopérative, le bureau agricole provincial aident la MFR dans la communication et la sensibilisation auprès des villageois, les échanges et le partage d’informations. Les Bureaux agricoles aident à définir le contenu des formations et donnent la certification. La coopérative intervient sur la formation.

 
Perspectives 2015-2018

Les enjeux stratégiques :

  • Améliorer la structuration des réseaux, du local au national ; Renforcer l’accompagnement de l’insertion des jeunes formés en travaillant en synergie avec les autres acteurs du développement rural…?).

  • Faire reconnaître les diplômes au niveau national et obtenir le financement pour l’aide à l’installation des jeunes et puis pour la formation.

  • Développer les partenariats locaux et nationaux pour obtenir le financement

  • Renforcer la compétence des jeunes par la formation et approfondir le projet professionnel.

  • Continuer le travail qui a était amorcé avec le ministère de l’Agriculture et le ministère du travail et de la formation professionnelle

  • Développer les nouveaux partenariats avec les ONG ; les organisations professionnelles…


Les besoins d’appui des MFR et de l’Union :

  • En renforcement pédagogique.

  • En termes de reconnaissance, d’ancrage et de connaissance institutionnels en MFR et Union, Besoin de renforcer leur compétence en termes de la communication Pour les équipes des MFR vers les autorités locales et les organismes professionnels. Pour les administrateurs de l’Union nationale, renforcer les compétences en termes de communication ; plaidoyer et gestion administrative.

  • Besoins de renforcement en vie associative et équipe en MFR et Union : formation Pour les administrateurs de MFR pour bien intégrer leur rôle et bien comprendre la valeur du mouvement de la MFR.

  • Pour l’équipe de l’Union nationale, Besoin de renforcer les capacités en termes de stratégie du développement : recherche du financement ; élaboration des appels offres ; la communication et le plaidoyer auprès des partenaires


cambodge-623

 

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!