MFR à Mayotte

Les premières Maisons Familiales Rurales s’organisent à M’tsamboro et Chirongui.

« Former des citoyens n’est pas l’affaire d’un jour ; et pour avoir des hommes, il faut instruire des enfants… »
Jean-Jacques ROUSSEAU

Le 11 juin 2014, la première Maison Familiale Rurale de Mayotte, située dans la commune de M’tsamboro au nord de Mayotte a été créé avec les membres du comité de pilotage, actuellement membres du conseil d’administration.

En effet, de nombreuses réflexions ont porté sur l’avenir des jeunes souhaitant un accompagnement plus personnalisé et orienté vers un projet réaliste et réalisable. Ensuite, la question de l’implantation de la première MFR a été très vite soulevée et sur les 17 communes sollicitées, deux ont souhaité porter le projet pour la première : la commune du Nord, Mtsamboro puis la commune du Sud, Chirongui.

Les premières formations qui seront ainsi proposées/dispensées émanent d’un travail élaboré en partenariat avec l’ensemble des acteurs socio-économiques de Mayotte et des institutions à savoir : la DIECCTE, le Conseil général, le pôle emploi, la mission locale, la DAF.

 

La MFR de M’Tsamboro :


La première MFR de Mayotte sera implantée dans une ancienne PMI à M’tsahara commune de M’tsamboro, au nord de Mayotte. Le site a une superficie de 1500 m2, situé en bord de mer et est viabilisé. Une convention a été signée entre les deux parties et la commune s’est engagée à prendre en charge toute la partie réhabilitation. A ce jour, une étude de faisabilité est en cours d’instruction par un cabinet d’études qui a la maîtrise d’œuvre. L’objectif étant de débuter le chantier dès le mois d’octobre.

Dans le cadre de la mise en place des formations, des rencontres ont eu lieu avec plusieurs acteurs de la commune notamment des associations qui œuvrent en faveur du développement des ressources naturelles de la commune mais aussi de l’insertion professionnelle des jeunes. Une étude plus approfondie est menée par la chargée de mission Nawale Yssoufa Dimitri MFR Mayotte auprès des associations œuvrant pour l’insertion afin de pouvoir proposer dans les mois à venir des formations qualifiantes qui participeront à l’orientation économique de la commune.

 

La MFR de Chirongui :


Le deuxième site retenu est situé sur Malamani commune de Chirongui, qui est une ancienne PPF. Le site représente 3000m2 de superficie avec la possibilité d’utiliser quelques hectares aux alentours appartenant à la commune et pouvant être utilisées pour des formations agricoles. C’est une commune ou l’éco tourisme pourrait être développé également. L’association MFR de Chirongui n’est pas encore crée car différentes discussions sont en cours notamment sur la possibilité de signer une convention intercommunale SUD et la possibilité d’acquérir définitivement le site pour pouvoir y développer l’ensemble des actions prévues En effet, vu la superficie dont nous disposons, nous aimerions monter des formations agricoles très complètes mais également une formation ADVF qui répondrait aux attentes et besoin de la commune en matière de constructions de crèches, de cantines, de marché couvert….)

 

Les formations :


Partant des besoins identifiés, nous aimerions tout d’abord développer une formation Assistante De Vie de Famille (ADVF). Compte tenu des activités à développer dans cette commune (rythmes scolaires……), ce projet offre la possibilité de mettre en œuvre une formation :

  • Obligeant à recruter des formateurs qualifiés mais ne nécessitant pas de compétences techniques spécifiques (comme en agriculture par exemple).

  • Dont nous maîtrisons l’ensemble de la chaîne.

  • Ne demandant pas d’investissement en matériel conséquent.

  • Dont les jeunes peuvent trouver de l’emploi soit dans les collectivités soit dans des associations.

  • Proposant un accompagnement de 3 ans vers l’emploi pour des jeunes déscolarisés voire proposer en parallèle la préparation du CAP Petite enfance ceci afin que les jeunes puissent également répondre aux activités concernant les rythmes scolaires. Toutefois une enquête sera menée dans les semaines à venir par notre chargée de mission pour identifier les besoins des collectivités, des associations voire des entreprises dans le but de repérer des structures pouvant accueillir les jeunes dans une activité pérenne.


Nos partenaires :

La rencontre des différents partenaires nous a permis de fédérer et de mobiliser des structures qui œuvrent pour l’insertion professionnelle à Mayotte. Nous travaillons avec des partenaires tels que : La CAPAM : Le but étant de compléter leurs catalogues de formation agricoles, travailler sur des projets communs tels que l’aide à l’installation des agriculteurs avec des formations ponctuelles qualifiantes et surtout reconnues par l’état. La DIECCTE : Elle nous accompagne sur nos différents montages de dossiers pour l’obtention des agréments concernant la formation ADVF mais aussi pour les subventions européennes telles que l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes que nous aimerions intégrer.

La CAPAM, la DRAAF et le lycée de COCONI : nous souhaitons renforcer ce partenariat afin de fédérer autour du projet et compléter ce qui se fait déjà dans le territoire en matière de formation agricole. Pôle emploi et Mission Locale : Pour la formation ADVF, le pôle emploi passera commande pour la POE ainsi que la formation ADVF.

OPACALIA : Une convention partenariale est aussi prévue avec cet organisme. Conseil général, mairie : nous les avons activement impliqués dans ce projet pour soutenir nos différents dossiers de demande de subventions. Monsieur le président, les différents objectifs dont nous nous sommes fixés dans les semaines à venir porteront sur :

  • La Signature des différentes conventions avec les partenaires.

  • La Création de l’association MFR Chirongui en partenariat avec les 3 communes du Sud.

  • L’Obtention des agréments auprès de la DIECCTE pour les formations ainsi que pour les cessions de validation.

  • L’ouverture de la POE dès début Octobre.

  • Le Montage des différents dossiers de demande de subvention Européens.

  • La mise en place d’un plan de formation dans le domaine de l’agriculture : une demande d’agrément auprès du ministère de l’agriculture sera rédigée et un comité de pilotage réunissant tous les acteurs du secteur agricole sera créé afin de proposer les formations les mieux adaptées au contexte et aux besoins des communes.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!