Légende photo : le moniteur et le président de la MFR de Ketou montrent les terrains d’expérimentation à la responsable pédagogique du Benin (à gauche) et à la Directrice de la Fondation MFR Monde (à droite)

Du 21 au 28 Mars, la Fondation MFR Monde était à Cotonou pour une session de travail avec les représentants des MFR de 9 pays (Benin, Cameroun, Mali, Burkina Faso, Senegal, Tchad, République Démocratique du Congo et Togo).

Cette session était organisée par UNMFREO (Union des MFR Françaises) et UB MAFAR (Union des MFR du Benin) dans le cadre d’un programme d’appui au développement des MFR et d’échanges entre pairs (‘Promouv’), cofinancé par l’AFD et la Fondation MFR Monde.

L’occasion d’aller à la rencontre des Maisons Familiales Rurales du Benin.

Retour sur la visite des MFR de Ketou (à 2h de route au nord est de Porto Novo, près de la frontière nigériane) et d’Abomey (à 3h de route au nord de Cotonou).

Ces 2 centres ont bénéficié d’appuis de la Fondation en 2017 :

  • à la MFR de Ketou : installation d’une citerne de 6m de profondeur pour recueillir les eaux de pluie et permettre ainsi l’irrigation du jardin pédagogique pour les élèves, travaux de réfection des dortoirs

Les 2 moniteurs.trices devant la MFR de Ketou
Le Président de la MFR, M.Odoun Ifa, dans l’atelier pédagogique (jardin pour les élèves en maraichage)
La citerne permettant la récupération des eaux de pluie et l’irrigation du terrain de la MFR (financement Fondation)

A la MFR de Ketou, les filles et les femmes ne sont pas oubliées : la directrice est une femme (elle est également monitrice) et la moitié des élèves en formation longue sont des filles. Elles étudient ici le maraichage, la transformation de produits (création de jus,..) et la création de savons. Toujours avec le principe de l’alternance, cher aux MFR : une semaine de ‘théorie’ au centre, 2 semaines de pratique en stage.

Au total environ 55 ‘apprenants’ par an renforcent ici leurs savoirs faire pour développer ensuite une activité agricole plus productive et rémunératrice (augmentation de la productivité, réduction des pertes post-récoltes, diversification des productions, intégration d’étape de transformation et amélioration de la commercialisation des produits)

  • à la MFR d’Abomey : la Fondation MFR Monde a financé une amélioration de l’accueil des apprenants : rénovation des latrines, des dortoirs, installation de l’électricité dans la salle de classe

La MFR d’Abomey (le bâtiment des dortoirs repeint)
Rencontre avec des jeunes et administrateurs de la MFR
Les dortoirs rénovés et maintenant équipés de moustiquaires

Crédits photos : Juliette Louis-Servais

La MFR d’Abomey existe depuis 2001. Elle forme 20 jeunes par an sur des formations longues de 2 ans (en alternance) en agriculture et élevage. Elle a récemment développé une formation en apiculture. les jeunes formés se sont constitués en groupement (15 membres actuellement) et sont maintenant autonome pour la production et commercialisation de leur miel.

PARTAGER ENSEMBLE LES REALITES DES MFR EN Afrique

Ces 7 jours d’échanges au Benin, les participants étant réunis en sous région (Afrique centrale, Afrique de l’Ouest) , en plénière et en bilatéral, ont permis des échanges entre les directeurs.trices et Président.e.s des 10 Unions (la France était aussi représentée).

Pour la directrice de la Fondation, cette session a Cotonou a permis un point complet avec les 9 responsables des Unions MFR d’Afrique sur leur situation, leurs besoins et les projets en cours.

Ci dessous la découverte ensemble de la MFR d’Abomey (rencontre avec des maitres de stage) :

Rencontre avec un agriculteur, ancien élève de la MFR d’Abomey. Crédit photo : Pape Aliou Sane (MFR Senegal)

 

Au final, des liens renforcés et plein d’idées mises en commun pour continuer à appuyer et développer les MFR dans le monde

Les directeurs des Unions MFR du Mali et du Benin cheminent ensemble. Crédit photo : JLS
Tagged with: